hello, hello

Bonjour,

je m’appelle Coralie, végétarienne depuis mes 17 ans et amie des animaux dans l’âme. Je me pose, depuis quelques temps, pas mal de questions sur l’impact de ce qui se trouve dans nos assiettes et que l’on ingère sans grande cérémonie, quotidiennement.

En effet, tous les jours, on commence notre journée par un petit déj sucré à souhait et pour certains, bourré de caféine pour pouvoir décoller ses paupières après s’être arraché difficilement du lit. On poursuit avec le déjeuner de midi, qu’on avale à fond la caisse parce que le dernier dossier qui attend sur notre bureau est à rendre pour hier. On rentre le soir, vanné de la journée, avec des enfants qui, visiblement, ne sont pas dans le même état de fatigue que nous. Et cette ritournelle incessante : qu’est-ce qu’on mange ce soir ??? Arf !

Sans compter les innombrables fois où, sur un coup de blues, on pointe le bout de son nez dans le placard à la recherche d’une petite douceur à se mettre sous la dent pour faire passer le vague à l’âme plutôt que d’aller voir pourquoi on a le moral dans les chaussettes.

Bref, le nombre de fois où l’on avale de la nourriture est quand même assez conséquent pour donner l’envie de s’y intéresser d’un peu plus près quand même.

C’est un peu comme mettre n’importe quel type d’essence dans notre voiture sans chercher à comprendre l’impact que cela peut avoir sur sa façon de fonctionner.

Du coup, l’idée est d’en découvrir un peu plus sur notre fantastique système digestif, notre fabuleux petit corps (quoi, vous en doutiez encore ?! Oui, notre corps est fabuleux !) et ses super aliments qui servent de combustibles à cette merveilleuse machinerie. Oui, je pense que nous sommes tous merveilleux et que rien que pour ça on devrait se bichonner, se chouchouter et prendre soin de nous, de nos petites cellules, de notre esprit et de notre âme.

Bon! En plus de ce constat, ça fait quelques années maintenant que je note, pour ma part, quelques petits soucis, à priori insignifiants à droite, à gauche.

Par exemple :

Continue reading « hello, hello »